• Entrepreneneuriat,

L'innovation des PME ordinaires, une majorité oubliée

Publié le 25 février 2015 Mis à jour le 8 avril 2015

Dans tous les pays du monde, les petites entreprises font l'objet de discours encourageants et d'attentions régulièrement affirmées et l'innovation est au centre des politiques économiques. Mais la diversité qui caractérise le vaste groupe hétérogène des "PME" fait que toutes ne sont pas prises en compte.

Lorsqu’il s’agit d’innovation en particulier, les indicateurs retenus par les études statistiques (dépôt de brevet et investissement en R&D) servent essentiellement à mesurer l’innovation technologique radicale dans les grandes entreprises et dans les secteurs high-tech. Pourtant, ces entreprises ne sont pas les plus fréquentes, et il nous semble logiquement important de se pencher aussi sur des PME moins sophistiquées technologiquement. Elles innovent aussi, mais leurs innovations présentent des spécificités qui les rendent difficilement mesurables par les indicateurs habituels. Ne se reconnaissant pas dans l’image d’une entreprise innovante, ces PME n’osent souvent pas répondre aux enquêtes sur l’innovation, renforçant sans le vouloir la perception essentiellement « high tech » de l’innovation. Dans ce chapitre, nous cherchons à mieux comprendre cette innovation développée par les PME « ordinaires ». Les questions abordées sont d’une part celle du contexte d’innovation et surtout de leur perception de ce contexte et d’autre part celle du management de l’innovation au sein de ces entreprises.
Nos premiers résultats montrent que même si elles innovent parfois de façon importante et régulière, elles sollicitent peu le système de soutien à l’innovation, que leurs dirigeants préfèrent agir seuls et ne
dépendre de personne, en se fiant à leur intuition et formalisant peu
leurs démarches.

Mis à jour le 08 avril 2015