• Entrepreneneuriat,

Le Territoire, terreau de l’apprentissage stratégique

Publié le 11 mars 2015 Mis à jour le 28 mars 2015

L’étude des réseaux relationnels et des stratégies collectives au sein d’un pôle de compétitivité a révélé le rôle que ce dernier joue dans le processus d’apprentissage stratégique des entreprises. En effet, les PME et TPE regroupées dans ce type de territoire économique sont placées dans un contexte favorisant les projets collectifs et les échanges. Dès lors, elles se retrouvent dans des dispositions collectives d’implication et d’échanges de pratiques nouvelles qui favorisent un processus d’apprentissage organisationnel et stratégique.

Ainsi, notre étude va s’attacher à comprendre comment un pôle de compétitivité va influencer les pratiques managériales des entreprises « situées » dans son territoire et comment celles-ci vont apprendre à réfléchir leurs stratégies. Si plusieurs auteurs ont étudié les stratégies collectives (Astley et Fombrun, 1983 ; Yami, 2003) et les stratégies agglomérées (Yami, 2003), peu ont vérifié l’implication des réseaux relationnels dans celles-ci, et notamment dans le cadre d’un pôle de compétitivité. Le terrain de notre étude est situé dans le pôle de compétitivité Végépolys à Angers, pôle qui rassemble des entreprises très diverses, notamment par leur taille. Sous l’impulsion de la gouvernance du pôle, celles-ci apprennent à se connaître et à travailler ensemble sur des projets collectifs. L’organe de gouvernance du
pôle est particulièrement sensible aux démarches stratégiques des entreprises impliquées dans des projets collectifs, gages d’innovation et de développement. Ingham (1994) rappelle d’ailleurs que l’apprentissage organisationnel est un processus social qui enrichit l’entreprise de nouvelles connaissances organisationnelles. Toutefois, certaines entreprises vont devoir apprendre à faire « stratégique », à développer des pratiques qui, jusqu’alors, n’étaient que trop peu formalisées en raison notamment d’une insuffisance de culture entrepreneuriale ou tout simplement d’un manque de disponibilité. Ainsi, le pôle de compétitivité semble être un espace favorisant l’apprentissage à la démarche stratégique ; il incite les entreprises à s’impliquer dans des projets collectifs et à découvrir d’autres pratiques. Dès lors, les auteurs souhaitent comprendre comment le pôle de compétitivité facilite l’apprentissage organisationnel et stratégique par la mise en relation des entreprises et par les actions collectives auxquelles elles participent.

Mis à jour le 28 mars 2015