• Entrepreneneuriat,

Le crowdfunding, une nouvelle voie de financement pour les PME

Publié le 11 mars 2015 Mis à jour le 28 mars 2015

La création d’entreprises mobilise de nombreuses ressources, et notamment le financement (Gompers & Lerner, 2004 ; Gorman & Sahlman, 1989 ; Kortum & Lerner, 2000). Cependant, les créateurs d’entreprises doivent faire face à une problématique de taille à savoir comment attirer des capitaux extérieurs pour financer leur projet (Cosh & Cumming, 2009). Le crowdfunding semble être un levier efficace pour ces entreprises naissantes.

En effet, ces dernières années le crowdfunding est devenu de plus en plus populaire dans une perspective de levée des fonds dans le cadre d’un projet de création d’entreprises. Il permet de financer ces expériences entrepreneuriales en sollicitant de petits investissements de la part d’une large base potentielle de financeurs à travers Internet (Belleflamme, Lambert, & Schwienbacher, Crowdfunding : Tapping th Right Crowd, 2013). Depuis 2010, le crowdfunding a permis de récolter plus de 60 millions d’euros et ainsi financer près de 15 000 projets en France. Il représentera 150 millions d’euros d’ici 2015 (Xerfi Research, 2013). Ce nouveau phénomène connaît donc une belle expansion grâce à l’essor des réseaux sociaux. Les start-up et PME, en mode 2.0,
contournent ainsi les modes de financement traditionnels en sollicitant directe ment l’épargne via le web le crowdfunding se propose de trouver les financements
recherchés, mais également d’utiliser leur campagne de lever de fonds comme
un vecteur marketing de leur projet entrepreneurial faisant de l’investisseur d’aujourd’hui le client de demain. Le crowdfunding change donc fondamentalement les
règles du jeu pour les créateurs d’entreprises en recherche de financement.
En France, l’année 2014 marquera le point de départ de la mise en place d’une
nouvelle législation plus favorable au financement participatif. Le principe d’un
nouveau régime pour la finance participative instaure des statuts spécifiques allégés
pour les plateformes et autorise les entreprises à lever via cet outil jusqu’à
un million d’euros par an : ces assouplissements constituent une véritable brèche
dans la réglementation bancaire et financière.
L’objectif du présent article est d’apporter d’une part une définition du crowdfunding
en présentant les différentes facettes de celui-ci. Nous essaierons de mettre
en avant les différents avantages de ce nouveau mécanisme de levé de fonds tout
en posant les bases d’un outil leur permettant d’optimiser les chances de réussite
de leur campagne de crowdfunding.

Mis à jour le 28 mars 2015