• Entrepreneneuriat,

La diffusion d’une démarche RSE par un réseau professionnel de dirigeants de PME, le Centre des Jeunes dirigeants : une approche par le capital social

Publié le 11 mars 2015 Mis à jour le 28 mars 2015

L’intégration de principes de RSE en PME et PE repose sur des comportements très disparates. Ces situations constatées sont liées d’une part au fait qu’il n’existe pas de normes ou référentiels véritablement adaptés aux petites structures (contrairement aux GE) et d’autre part que l’engagement responsable en PME résulte de facteurs propres à celles-ci, comme le rôle central du dirigeant (Frimousse et Marchesnay, 2010), le poids de ses convictions et l’importance de ses représentations (Paradas, 2008).

Parmi les conditions d’intégration généralement évoquées dans les travaux, l’encastrement (embeddedness au sens de Granovetter) des PME dans des réseaux - espaces collectifs d’échange - est de plus en plus souligné comme offrant un cadre privilégié pour sensibiliser, diffuser et favoriser l’intégration de principes de RSE auprès des dirigeants. Proposés par les chambres consulaires, les syndicats professionnels ou encore par les dirigeants eux-mêmes, les réseaux se sont multipliés depuis ces dernières années, prenant la forme de campagnes d’information, de sensibilisation et/ou de formation professionnelle. Une grande majorité d’études sur l’intégration de la RSE en PME considèrent cependant le réseau, bien souvent, comme une variable explicative sans toutefois apporter une attention particulière sur la manière dont il favorise la diffusion de la RSE auprès des dirigeants de PME. L’objectif de notre étude est d’apporter des éléments de réponses sur le rôle des réseaux professionnels (territoriaux ou de pairs) dans l’intégration de démarches RSE en PME, et plus particulièrement sur les mécanismes à l’oeuvre au sein de ces espaces collectifs pour encourager le développement de pratiques responsables auprès de ses membres. Notre travail porte sur le rôle d’un réseau professionnel, le CJD (Centre de Jeunes Dirigeants) et s’appuie sur une étude longitudinale menée auprès de la section locale de Tours.
Dans un premier temps, nous reviendrons sur l’importance ou l’intérêt de recourir au réseau pour diffuser la RSE en PME (1). Nous mobiliserons ensuite les travaux sur la théorie du capital social pour préciser notre cadre d’analyse (2). Nous cherchons
à expliquer comment le réseau peut créer un espace propice à la création de nouvelles ressources et à la diffusion de nouvelles pratiques RSE auprès de ses membres. Dans une troisième partie, nous présenterons la démarche proposée par le réseau étudié, le CJD et préciserons la méthodologie adoptée (3). Les résultats seront explicités puis discutés dans la dernière partie (4).

Mis à jour le 28 mars 2015