• Entrepreneneuriat,

Début de carrière des cadres débutants en PME des secteurs du conseil informatique et de la construction : éléments de cadrage

Publié le 11 mars 2015 Mis à jour le 5 avril 2015

Entre 1990 et 2010, le nombre de cadres dans le secteur privé a progressé de 62 %, passant de 2 millions de cotisants AGIRC en 1990 à plus de 3 millions aujourd’hui (contre +15 % pour les effectifs salariés du secteur marchand (APEC, 2011)). En France, le 1,2 million de petites et moyennes entreprises de moins de 250 salariés (ici, PME) emploie aujourd’hui plus d’un tiers de l’ensemble des cadres (APEC, 2013), presque autant de cadres que de professions intermédiaires, et un peu plus de 60 % de l’emploi salarié en équivalent-temps-plein (INSEE, 2013).

On compte le plus de cadres dans les PME des secteurs des services aux entreprises, des travaux de construction spécialisée et de l’agro-alimentaire. Dans le même temps, les effectifs par site des grandes entreprises (plus de 5 000 salariés) n’ont cessé de diminuer depuis 30 ans (Cottet, 2010) - ainsi, sur 3,3 millions de cotisants Agirc âgés de 19 à 65 ans, 1,7 million (52 %) travaillent dans un établissement employant moins de 250 salariés. Pourtant, à ce jour, les études sur les cadres en PME sont rares. En effet, les recherches sur les cadres et sur les carrières tendent à se focaliser sur les grandes entreprises ou le secteur public (Pralong, 2012 ; Rivard, 1979). Or, on ne peut assimiler les PME à des « modèles réduits » de la grande entreprise. En effet, ces PME renvoient à des réalités très hétérogènes (Malhotra et Morris, 2009 ; Bentabet, 2008 ; Gilman et Edwards, 2008 ; Letowski, Trouvé, 2004 ; Saglio, 1996). Du fait de leur taille et des secteurs dans lesquels elles oeuvrent, les PME sont amenées à fonctionner différemment des grandes entreprises, notamment en matière de recrutement et de GRH (Behrends, 2008 ; Pittaway et Thedham, 2005 ; Cardon et Stevens 2004). En outre, quelle que soit leur taille, les PME sont confrontées à une problématique de renouvellement de leurs effectifs cadres en raison du poids des départs à la retraite.
Dans cette étude, nous analysons les données recueillies en 2007 dans l’Enquête Génération auprès d’une cohorte représentative des sortants du système de formation initiale en 2004 en vue d’éclairer l’insertion et le début de carrière des cadres débutants en PME et en GE. En lien avec les travaux récents sur les carrières (Sullivan et Baruch, 2009), le modèle de carrière kaléidoscope nous permet d’intégrer les aspirations des individus. Comme près de 30 % des cadres débutants en PME exercent soit dans le conseil informatique, soit dans la construction, ces deux secteurs très dynamiques en matière de recrutement des cadres débutants sont retenus pour cette étude.
Nous présentons, dans un premier temps, une revue de littérature sur le modèle émergent de « carrière kaléidoscope » et le contexte fortement marqué par l’hétérogénéité des PME. Dans une deuxième partie, nous documentons notre méthodologie, exposons nos résultats et les discutons. En conclusion, nous intégrons les limites et les perspectives d’un programme de recherche sur les cadres en PME.

Mis à jour le 05 avril 2015