• Entrepreneneuriat,

Actions entrepreneuriales dans les PME : entrepreneuriat et entreprises familiales entrepreneuriales

Publié le 12 mars 2015 Mis à jour le 5 avril 2015

L’entrepreneuriat dans les Petites et Moyennes Entreprises (PME) peut être étudié sur deux axes : l’action entrepreneuriale (AE) et les entreprises familiales entrepreneuriales (EFE). L’AE se concentre sur l’entrepreneuriat en tant que phénomène social, c’est-à-dire sur les actions, sur les pratiques effectivement réalisées, en tant que faits d’entrepreneuriat.

Au cours de ce travail, nous suivrons la direction proposée par Andrade, Lima et Borges (2014), qui considèrent le concept d’AE comme l’action composée de l’intervention de l’opportunité, de l’installation de processus internes aux entreprises et de la construction de résultats, ceux-ci étant intégrés de manière dynamique à l’environnement dans lequel s’insèrent les organisations, lesquelles forment des éléments d’opportunités nouvelles. Les AE constituent le phénomène essentiel de l’entrepreneuriat ; elles sont dynamisées par l’interaction entre les individus, les organisations et l’environnement. Les AE permettent d’accéder aux phénomènes de création, de développement ou de reprise des entreprises, de même que des activités intrapreneuriales.
De même, le concept d’EFE se distingue de conceptions qui n’évoquent pas cette
particularité des entreprises familiales (EF). Dans notre travail, le concept traduit
l’expression de dynamiques d’AE au cours d’histoires d’entreprises, mettant en
valeur en particulier le rôle des actions intergénérationnelles dans la perspective
de la continuité et de la soutenabilité de ce type d’entreprises.
Ainsi, le phénomène de l’entrepreneuriat peut être considéré de manière différente,
si l’on déplace l’analyse et l’intervention seulement sur base des caractéristiques
individuelles d’un entrepreneur, pour se concentrer sur des actions typiquement entrepreneuriales. Dans cette perspective, les EFE seraient donc uniquement les EF au sein desquelles l’on trouve des preuves d’AE dans leur création, mais également dans leur continuité et leur pérennité, des actions conjointes de prédécesseurs et de successeurs pouvant être vérifiées.
Ces deux concepts sont dessinés sur base de la révision de la littérature et du cadre théorique, constituant un ensemble intégré pour la compréhension et l’explication du phénomène entrepreneurial dans les EF. Ce qu’illustrent deux recherches sur le terrain effectué dans l’État de Minas Gerais (Brésil). La première, qualitative, illustre l’approche théorique par le biais d’une étude de cas multiple des entreprises familiales et concentrée sur des aspects d’AE dans des EFE.
La seconde, quantitative, a été réalisée sur base d’un échantillon de 120 PME
familiales, qui a permis d’identifier par l’analyse de cluster les caractéristiques
d’Entreprises Familiales Entrepreneuriales et Non-Entrepreneuriales.
Ce chapitre se subdivise en cinq parties : après cette introduction, la première
section propose le développement du référentiel théorique ; la deuxième section
reprend l’exposition de l’étude de cas multiple et la troisième section l’étude
basée sur la recherche quantitative, suivie de la conclusion.

Mis à jour le 05 avril 2015